TraduXio

TRADUXIO est un environnement numérique gratuit, open source (GNU/GPL3), basé Web, collaboratif, destiné à la traduction multilingue assistée par ordinateur. TraduXio vise la précision et la singularité plutôt que les approximations de la traduction de masse. La diversité linguistique est considérée comme une richesse culturelle à entretenir, et non comme un obstacle à surmonter. Depuis sa création en 2006, le projet a notamment reçu l’appui de l’Institut de la Francophonie numérique, de l’Unesco, du Ministère Français de la Culture (DGLFLF) et de l’International Association for Translation and Intercultural Studies. De nombreuses institutions en sont partenaires: Korea University, Universidade de Porto, Universidade de Brasilia, Unifesp (Sao Paulo), Université Paris 8.

TraduXio utilise une technologie innovante (CouchDB), qui est particulièrement adaptée aux défis des textes culturels (non commerciaux, non répétitifs)- voir les aspects techniques. S’inspirant de l’esprit collaboratif du Web 2.0, l’environnement propose des fonctionnalités « sociales » (chat, forum, glossaire, etc.) et promeut la création de biens communs, suivant une logique d’enrichissement progressif de la base textuelle.


TraduXio a une triple originalité. Tout d’abord, on considère que la traduction ne consiste pas en un transfert entre deux langues (source/cible), mais en un passage d’un texte singulier vers d’autres textes singuliers, dans plusieurs langues. Ensuite, la concordance multilingue permet de comparer les différentes versions d’un même texte, stimulant la créativité des traducteurs. Des filtres permettent de rechercher des suggestions de façon pertinente, en fonction de catégories introduites par les utilisateurs pour exploiter les corpus de façon intelligente. Enfin, les utilisateurs peuvent collaborer en ligne, de façon synchrone ou non, dans un environnement intuitif et pratique.

TraduXio promeut la diversification dans l’apprentissage des langues, et la valorisation des compétences professionnelles des traducteurs, en particulier dans l’univers de la recherche. L’environnement peut être utilisé par des étudiants de langues pour réaliser des exercices de traduction, individuellement ou en groupe ; les enseignants peuvent superviser la traduction grâce à l’interface en ligne, proposer des corrections, comparer les versions et même évaluer les questions et hésitations des élèves.

TraduXio est aussi adapté aux chercheurs, en particulier dans le domaine des Humanités et des Sciences sociales. Les spécialistes peuvent créer des glossaires multilingues, ou créer des corpus spécifiques pour certains auteurs ou thèmes. La gestion des privilèges (qui peut lire, modifier, traduire, administrer les textes) permet de décider si les traductions restent privées ou publiques (et dans quelle mesure).

TraduXio peut enfin être utilisé pour d’autres tâches : des communautés peuvent souhaiter traduire des résumés d’articles, afin d’obtenir une meilleure indexation des travaux, ou de préparer des colloques multilingues. Une orientation « philologique » est également possible (mention de l’édition originale, notes paracritiques). L’environnement donne enfin la possibilité de sous-titrer de façon collaborative des documents vidéos (conférences, interventions de colloques…). Etc.